La conduite de projet est une démarche visant à structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d’un projet. Celui-ci requiert d’être planifié dans le temps et budgété via une étude préalable des coûts, des revenus attendus et des sources de financement. Les risques opérationnels et financiers et les impacts divers sont évalués. Il s’agit aussi de déterminer les parties prenantes, notamment la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, de définir les responsabilités du chef de projet et de mettre en place un comité de pilotage.

Conduire un projet revient à prendre les mesures nécessaires pour atteindre ses objectifs, à savoir développer et livrer un produit ou un service de qualité, en maîtrisant les ressources et les délais. L’approche à privilégier est l’anticipation, plutôt que le contrôle a posteriori, pour pouvoir s’adapter aux inévitables modifications de l’environnement projet.

Les objectifs doivent être précisés de façon claire, chiffrée et datée. Le résultat doit être conforme à des normes de qualité et de performance prédéfinies, pour le moindre coût et dans le meilleur délai possible ou en respectant une date non modifiable dans le cadre de projets liés à un évènement particulier, de type Jeux Olympiques ou autre compétition sportive mondiale.

Dans la conduite de projet interviennent plusieurs facteurs de risques tels que les coûts et les délais à respecter, les technologies à maîtriser, les ressources critiques, humaines ou matérielles, à gérer. Dans le cas du développement d’un système d’information par exemple, les risques sont liés notamment aux exigences des utilisateurs, à des contraintes de pérennité, à l’évolution des technologies informatiques.

Pour réduire ces risques, l’équipe projet doit devancer les écarts entre les prévisions et la situation réelle, valider les étapes qui se sont déroulées conformément au planning pour donner le feu vert à l’étape suivante et entreprendre les actions correctrices nécessaires.